Coronavirus, masques éthiques et DIY

Porter ou ne pas porter un masque…?

En mars 2020, en pleine pandémie, telle est la question !

Les scientifiques, les médecins, les gouvernements, tous se contredisent depuis des semaines. Pour le public, difficile de se faire un avis.

Chez Ethique & Tac, on pense que c’est une protection qui vaut mieux que pas de protection du tout. Mais il faut savoir l’utiliser de la bonne manière et au bon moment.

En portant des masques en tissu artisanaux, vous protégez votre entourage en retenant une partie de vos projections salivaires.

Recommendations de base:

  • se laver les mains avec du savon avant de mettre un masque propre
  • ne plus toucher son visage et le masque ensuite lorsqu’il est porté
  • l’enlever lorsqu’il est humide ou au plus tard après 3 heures
  • le masque est “sale” et doit être lavé, ainsi que vos mains après l’avoir retiré

Les meilleures protections restent:

  • limiter les contacts sociaux
  • garder vos distances
  • rester chez soi si on est malade ou en quarantaine

 

Retrouvez les recommandations détaillées de l’Office fédéral de la santé publique ici.

Un article du journal “Le monde” vous explique la polémique en 8 points ici.

 

Si vous souhaitez coudre vous-même votre masque, Stelina, de la marque “Hiënelë”, vous a concocté un tutoriel ici.

Vous trouverez aussi des infos intéressantes sur le site de Bérangère, ingénieure textile et créatrice du blog “couture & paillettes”, dans cet article.

Le label suisse de mode éthique tem pimenta produit des masques en tissu dans son atelier sierrois. Ces masques anti-projection protègent surtout l’entourage de la personne qui les porte et sont destinés en priorité aux personnes exposées professionnellement. Pascale, la créatrice, explique sa démarche ici.