Garde-robe capsule: épisode 1

Etat des lieux

La première étape est de faire un point sur ce que vous possédez. Une étape importante, absolument nécessaire, mais qui peut aussi se montrer rédhibitoire.

Un bon moment pour se motiver est le passage de saison, lorsque le tri est déjà une habitude: le fameux nettoyage de printemps !

Cette fois, il ne s’agit pas uniquement de remplacer vos gros pulls par des shorts et petites robes d’été ! Prenez aussi le temps de trier selon de nouveaux critères. Voici une suggestion pour classer en trois piles différenciées:

Les vêtements que…

  1. vous portez
  2. vous ne portez pas, ou très rarement
  3. qui sont réparables
  4. qui sont trop petits ou pas assez confortables
  5. qui sont trop abimés

Commencez par recoudre le bouton de cette chemise et repriser ce petit accroc sur votre t-shirt préféré pour régler son compte à la pile n°3. Il est temps de mettre la n°3 dans un sac à donner/troquer. Quant à la n°5, elle part directement au recyclage (chiffons pour les vitres & co) ou à la poubelle.

À présent, ne gardez que les tas 1 et 2 et essayez de voir quelles couleurs vous vont bien.

Pour ce faire, commencez par y aller “au feeling”. 

Attention, le piège, c’est de mélanger 2 critères: les couleurs qui vous vont et celles qui vous plaisent. Il s’agit de trouver les intrus, c’est-à-dire des couleurs qui vous plaisent mais ne vous vont pas ! Ou pire (sûrement dans la pile “b”), des couleurs qui ne vous plaisent carrément pas, achetées sur un coup de tête ou suivant des tendances qui ne vous correspondent pas.

Puis, dans un deuxième temps, essayez de définir votre colorimétrie. C’est un exercice intéressant, mais pas évident: il s’agit de définir les couleurs qui vous vont bien selon votre teint de peau, la couleur de vos yeux et de vos cheveux. C’est une étape incontournable de la garde-robe capsule, car elle vous permettra de définir une fois pour toutes les couleurs à bannir de votre vestiaire et celles à privilégier.

Voici quelques références pour approfondir le sujet de la colorimétrie :

Ethique & Tac réfléchit à vous organiser un atelier colorimétrie à Sierre dans les mois à venir, parce que ce n’est pas simple de le faire soi-même. On pense à inviter un-e profesionnel-le de la question pour faire ce cheminement bien encadré-e-s et à plusieurs. Ça vous intéresse ? Dites-le nous ici, pour qu’on sache si ça vaut la peine !

Enfin, observez les vêtements du tas n°2 et essayez de déterminer pourquoi vous ne portez jamais ces pièces. Peut-être avez-vous déjà réalisé que c’est une question de couleur. Autrement, est-ce que la forme ne vous va pas ? Le style ne vous correspond pas ? Vous n’avez pas l’occasion “spéciale” de porter ce type de vêtement ?

Prenez des notes sur ces informations importantes ! Vous en aurez besoin pour la suite du processus.

Bravo, vous avez franchi cette première étape ! RDV au prochain épisode pour continuer l’aventure !

Donnez votre avis